Ordre de réquisition STO - 9 février 1943
Coupure de presse journal "Le Bourguignon"

Ordre de réquisition STO - 9 février 1943
Ordre de réquisition STO - 9 février 1943
AVIS
Tous les hommes de nationalité française âgés de 18 ans au moins et de 25 ans au plus à la date du 1er Janvier 1943, devront se présenter au Bureau d’embauche de leur arrondissement, c’est-à-dire :
Pour l’arrondissement d’Auxerre : rue de Paris, 43 ;
Pour l’arrondissement d’Avallon : rue de Lyon, 20 ;
Pour l’arrondissement de Sens : boulevard du 14 Juillet, 46,
de 9 heures à midi, dans l’ordre alphabétique et aux jours suivants :
Lettre initiale du nom de famille :
De A à G inclus : Jeudi 11 Février 1943 ;
De H à M inclus : Vendredi 12 Février 1943 ;
De N à Z inclus : Samedi 13 Février 1943.
Aucune exception n’est admise, de quelque nature qu’elle soit. En conséquence, tous les ordres et toutes les conventions antérieurs au présent avis, et qui avaient créé des cas d’exemption, sont abrogés. Le Maire de chaque commune sera tenu de déclarer les défaillants de sa commune à la Feldkommandantur (Verwaltungsgruppe). Dans le cas où le Maire omettrait intentionnellement ou par négligence de faire la déclaration des défaillants après y avoir été invité, il encourra des sanctions pour avoir contrevenu à un ordre reçu.
De même, encourront des sanctions tous ceux qui auraient entravé ou tenté d’entraver, de quelque manière que ce soit, l’exécution des mesures ordonnées par le présent avis.
Toute personne visée par le présent avis qui ne se présenterait pas en temps voulu encourra également des sanctions. En outre, elle sera passible de mesures coercitives policières.
Auxerre, le 9 Février 1943.
Der Feldkommandant,
gez. GNUEGGE,
Oberstleutnant.

Retour